Partager
Retour
Les champs de bataille

Acheter en ligne

  • Rue des Libraires
Acheter en version numérique (EPUB)
Acheter en version numérique (PDF)
Feuilleter en ligne

Parution

Canada

avril 2014

Papier

Prix

19$ / 13€

Nombre de pages

132

ISBN

978-2-89719-129-0

Numérique

Prix

13.99$ / 9.99€

ISBN ePub

978-2-89719-130-6

ISBN PDF

978-2-89719-131-3

Table des matières

Les champs de bataille

Histoire et défis de l'agriculture biologique au Québec

Roméo Bouchard | Régulière | 132 pages

Préface de Jean-Martin Fortier

Malgré son succès d’estime, l’agriculture biologique demeure marginale au Québec. Sa part dans notre panier d’alimentation ne dépasse guère 2 % et ne progresse pas significativement depuis 10 ans. Comment expliquer ce phénomène ? Dans Les champs de bataille, Roméo Bouchard reprend son bâton de pèlerin pour fustiger les politiques agricoles, le monopole syndical et la mainmise de l’industrie sur l'agroalimentaire qui sont selon lui à l'origine de cette stagnation.

Rendant hommage au travail des pionniers d’une agriculture écologique et de proximité, l’auteur retrace l’évolution de la filière biologique au Québec et expose les défis auxquels doivent faire face les agriculteurs alternatifs d'aujourd'hui. Absence de volonté politique et de moyens financiers adéquats pour soutenir leurs activités, prix inabordable des terres et contraintes rigides de la Loi sur la protection du territoire et des activités agricoles, imposition de normes sanitaires industrielles et harcèlement des inspecteurs du gouvernement, absence d'organisation corporative pour défendre leurs intérêts, remise en question de l’utilité et de la crédibilité de la certification bio : les agriculteurs artisans, abandonnés à leur sort, ne peuvent décidément compter que sur eux-mêmes.

Dans la foulée du rapport Pronovost, l’ex-président de l’Union paysanne insiste sur l’urgence de faire un choix politique en faveur du bio, la seule agriculture de l'avenir pour notre environnement et notre santé. Il est temps de redonner au paysan la place qu’il n’aurait jamais dû perdre.

Cet ouvrage est l’œuvre non seulement d’un des plus ardents défenseurs de la petite agriculture, mais aussi d’un des plus grands penseurs de notre agriculture « tout court ».
— Jean-Martin Fortier, extrait de la préface

Sur le même thème
La Via Campesina

La Via Campesina

Une réponse paysanne à la crise alimentaire

Annette Aurélie Desmarais

Les champs de bataille

Histoire et défis de l'agriculture biologique au Québec

Table des matières

Préface, par Jean-Martin Fortier

Introduction – Un témoignage avant tout !

Chapitre premier – À l'origine du bio, une prise de conscience
- La naissance de l'agriculture industrielle au Québec
- Une agriculture qui tue
- L'impact de la mondialisation
- Un bilan qui hypothèque l'avenir
- Le mythe de la productivité de l'agriculture industrielle
- Le pari de l'agriculture biologique
- L'agriculture biologique comme mode de vie
- Le bio et le local
- La petite agriculture bio :un choix de société

Chapitre 2 – Quarante ans d'efforts acharnés pour implanter le bio au Québec
- Le rêve d'autosuffisance et du retour à la nature des années 1970
- Les années 1970 : la découverte de l'agriculture biologique
- Les années 1980 : la reconnaissance du bio
- Les années 1990 : la structuration de la filière biologique
- Les années 2000 : la marginalisation du bio

Chapitre 3 – Portrait du bio au Québec
- La filière biologique : bien structurée mais peu conquérante
- La production biologique : un panier d'épicerie incomplet et limité
- La mise en marché biologique demeure marginale

Chapitre 4 – Le bio, produit de niche ou alternative à l'agrochimie ?
- Le bio qui ne dérange pas
- Un créneau du marché alimentaire
- Un marché qui plafonne
- Retour au bio comme alternative écologique

Chapitre 5 – Le soutien au bio
- L'objectif
- Le quasi bio, le faux bio et le bio contaminé
- Le soutien actuel
- Le soutien nécessaire

Chapitre 6 – La défense des producteurs biologiques
- Le mythe et la réalité des associations bio
- La résistance aux syndicats
- Les conséquences de la sous-représentation politique

Chapitre 7 – Bio industriel versus bio communautaire
- Le bio industriel
- Le bio communautaire et mode de vie
- Le bio pluriel : le problème de la certification
- Un choix de société et une question de volonté politique

Conclusion – L'avenir de l'agriculture
- L'agriculture industrielle n'a pas d'avenir
- Les plaies de l'agriculture Monsanto
- Le bio de proximité est l'agriculture de l'avenir

Annexe – Le rapport Pronovost : un rendez-vous manqué
- La crise agricole des années 2000
- La commission Pronovost
- Le rapport Pronovost
- La mise à l'écart du rapport Pronovost
- Retour à la case zéro