Partager
Retour
La Via Campesina

Acheter en ligne

  • Rue des Libraires
Acheter en version numérique (EPUB)
Acheter en version numérique (PDF)
Feuilleter en ligne

Parution

Canada

novembre 2008

Europe

février 2009

Papier

Prix

27$ / 20€

Nombre de pages

320

ISBN

978-2-923165-43-1

Table des matières

La Via Campesina

Une réponse paysanne à la crise alimentaire

Annette Aurélie Desmarais | Régulière | 320 pages

Préface de José Bové | Traduit de l'anglais par Françoise Forest

La récente crise alimentaire a mis en évidence les effets dévastateurs d'une politique de libre-échange appliquée à l'agriculture. Dans La Vía Campesina. Une réponse paysanne à la crise alimentaire, Annette Desmarais démontre de façon éloquente les échecs et les dangers d'une agriculture industrielle globalisée et comment, devant cette impasse, le mouvement La Vía Campesina est un véritable espoir, un modèle d’agriculture viable.

Les dernières décennies ont été marquées par une transformation de l'agriculture au niveau mondial, basée sur la modernisation, l'industrialisation, la monoculture, le productivisme et la libéralisation des marchés ; des remèdes censés résorber la pauvreté et la faim dans le monde.

Force est de constater que c'est l'inverse qui s'est produit. Pourtant, l'OMC persiste aveuglément à promouvoir le libre accès au marché national appliqués l’agriculture. La mutation du monde agricole a permis à des firmes transnationales agroalimentaires d'acquérir un pouvoir surdimensionné qui rime avec disparition de la biodiversité, appauvrissement des agriculteurs, malnutrition, abandon des terres et désastres environnementaux. La toxicité de l’empire Monsanto en est un exemple probant.

 C'est dans ce contexte qu'en 1992, des organisations paysannes unissent leur force pour défier les puissances internationales du secteur agroalimentaire et créent La Vía Campesina (la voie paysanne). La Vía Campesina est un rassemblement international de différentes organisations agricoles qui, aux quatre coins du globe, partagent leurs préoccupations, leurs problématiques et leurs revendications pour redonner aux paysans une voix commune.

Annette Desmarais décrit et analyse la construction de cette force politique qui bâtit l'unité dans la diversité, construit des ponts entre les différentes réalités tout en respectant la particularité de chaque communauté. Ce mouvement travaille à établir un terrain commun qui met fin à la division Nord/Sud et introduit une nouvelle culture politique, basée sur la justice sociale et sur la démocratie participative.

Ses revendications sont axées sur la souveraineté alimentaire, l'accès démocratique aux ressources (l'eau, la terre, les semences), le refus de la privatisation du vivant et la reconnaissance de l’identité paysanne. Mais la souveraineté alimentaire reste l’enjeu central de ce mouvement. Elle met de l'avant le droit de chaque nation de produire des aliments de base et de choisir sa politique agricole ; elle prône une agriculture vivrière, des prix décents, un arrêt du processus d'industrialisation des modes de production pour qu'émerge une agriculture durable qui subvient aux besoins alimentaires de tous. En une décennie, La Vía Campesina est devenue la référence incontournable pour représenter les paysans au sein des mouvements altermondialistes. Elle est de tous les forums sociaux mondiaux et se rend à toutes les négociations et tous les sommets sur l'agriculture afin de clamer les revendications des paysans.


Il nous revient, paysans et citoyens, d’accompagner ce mouvement pour imposer des choix de vie qui placent à nouveau la personne au cœur des préoccupations sociales, écologiques et économiques.
– José Bové

Sur le même thème

La Via Campesina

Une réponse paysanne à la crise alimentaire

Table des matières

Glossaire

CHAPITRE I - « Où sont donc passés les paysans ? »
Vía Campesina : une force montante
Les mouvements paysans vus de l’intérieur
Vía Campesina et la société civile
Bâtir l’unité dans la diversité
La souveraineté alimentaire : tradition et modernité

CHAPITRE II - Les effets de la modernisation
et la mondialisation de l’agriculture
La modernisation de l’agriculture
La mondialisation de l’agriculture moderniste
L’agriculture et la biotechnologie
Les agents et les gagnants de la globalisation
Les répercussions de la mondialisation de l’agriculture
À la recherche d’un autre modèle de développement

CHAPITRE III - Le mouvement paysan se mondialise
Les « gens de la terre » établissent leur terrain d’entente
Les organisations agricoles nouent des liens internationaux
La voix des paysans s’internationalise
L’approche paternaliste des ONG
La naissance difficile de Vía Campesina
Le mouvement paysan se taille une place sur la scène internationale

CHAPITRE IV - Les paysans et l’OMC : deux visions de l’agriculture
Des positions divergentes à l’égard de l’OMC
Les politiques de l’OMC incitent les paysans à se mobiliser
La résistance locale et nationale à l’OMC
Différentes stratégies : participation et mobilisation
Bâtir des alliances stratégiques avec des ONG choisies
Les conflits de pouvoirs se poursuivent

CHAPITRE V - Le subtil équilibre entre la réalité locale et l’action mondiale
L’importance des organisations locales et nationales
S’ancrer dans la réalité locale
L’UNORCA?: l’art de gérer la diversité
Les répercussions des querelles intestines
Le palier national n’échappe pas aux tensions
Réalités locales et actions mondiales
Le 17 avril, Journée internationale de la lutte paysannE
S’ancrer localement, agir mondialement

CHAPITRE VI - Coopération, collaboration et communauté
Vía Campesina et l’égalité des sexes
La Commission femmes se réunit à San Salvador
Les femmes paysannes pour la souveraineté alimentaire
L’Atelier des femmes paysannes d’Asie
L’Assemblée internationale des femmes
Le combat pour l’égalité des sexes se poursuit
Le palier régional : un maillon essentiel
« Organisons la lutte – Terre, Nourriture, Dignité et Vie »

CHAPITRE VII - Vía Campesina et la réhabilitation du mot « paysan »
Un moment politique marquant
La réhabilitation du paysan
Mondialiser l’espoir

ANNEXE A - Les organisations membres de la Vía Campesina
dans le monde
ANNEXE B - Énoncé de position de La Vía Campesina
sur l’égalité des sexes

Références bibliographiques