Partager
Retour
Le travail, et après?

Acheter en ligne

  • Rue des Libraires
  • Archambault
  • Renaud Bray
  • Place des librairies
  • Gallimard de Montréal
Acheter en version numérique (EPUB)
Acheter en version numérique (PDF)
Feuilleter en ligne

Parution

Canada

février 2017

Europe

avril 2017

Papier

Prix

18$ / 14€

Nombre de pages

112

ISBN

9782897193089

Numérique

Prix

12.99$ / 9.99€

ISBN ePub

9782897193102

ISBN PDF

9782897193096

Table des matières
Nouveauté

Le travail, et après?

Une proposition collective de Rodolphe Christin, Jean-Christophe Giuliani, Philippe Godard, Bernard Legros | Régulière | 112 pages

À droite comme à gauche, on a fait du «travail» un absolu, une norme incontournable. En s’attaquant à sa position centrale dans nos vies, les auteurs entendent mettre à mal ce consensus afin de «penser contre le travail» et ainsi dépasser un système qui souvent nous broie. Car quelle est la véritable nature du travail dont on nous serine tant les vertus? N’y a-t-il pas une hypocrisie récurrente à encourager un système qui défend encore que le travail rend libre alors qu’il devient de plus en plus rare?

Plutôt que chercher à aménager le travail pour le faire perdurer, les auteurs tentent d’imaginer des voies de sortie. Leurs critiques rejoignent plusieurs sphères du travail: le mythe du plein emploi, le salariat, le management et ses ravages, la servitude volontaire des cadres et des classes moyennes ou encore le rôle de l’éducation arrimée au monde de l’entreprise. Leur but commun: un désir de remettre en cause le dogme du travail pour tous, du travail comme élément structurant de la vie individuelle et collective, de l’activité rémunérée comme horizon existentiel prépondérant. Sans orthodoxie, c’est dans un ici et maintenant, sur nos lieux de travail et dans notre quotidien, que les auteurs nous invitent à prendre le parti de limiter, de contrer ou de refuser ce qui nous nie et nous détruit, en fonction de nos propres capacités.

Mettre en question le travail devient un impératif quand tout un monde gravite autour de ce paradigme: celui de la (sur)production et de la (sur)consommation qui ne prend pas en compte les limites de la planète. Cela n’est plus possible; l’heure est venue de réfléchir à son après.

* * *

Philippe Godard en entrevue au 15-18 (Ici Radio-Canada Première). Le travail pour tous étant un leurre, comment se "désendoctriner" du travail? Et comment penser une société qui a dépassé cette valeur cardinale? Par le refus de parvenir, par la décroissance, et par une pédagogie où l'école ne serait pas arrimé au monde de l'entreprise. À écouter. [27 février 2017 – 17h48]

Sur le même thème
Décroissance

Décroissance

Vocabulaire pour une nouvelle ère

Giacomo D'Alisa, Federico Demaria et Giorgos Kallis

Le travail, et après?

Table des matières

Introduction – En avoir ou pas

Après le travail
Rodolphe Christin

Comment obtenir la « servitude volontaire » des cadres et des classes moyennes?
Jean-Christophe Giuliani

Que deviendrait le travail pendant la transition décroissanciste?
Bernard Legros

La pédagogie au travail
Philippe Godard

Et maintenant ?… en guise de conclusion