Partager
Retour
Détournement de science
Acheter en version numérique (EPUB)
Acheter en version numérique (PDF)
Feuilleter en ligne

Parution

Canada

avril 2020

Europe

avril 2020

Papier

Prix

22$ / 16€

Nombre de pages

216

ISBN

978-2-89719-592-2

Numérique

Prix

16.99$ / 11.99€

ISBN ePub

978-2-89719-593-9

ISBN PDF

978-2-89719-594-6

Table des matières
À paraître

Détournement de science

Être scientifique au temps du libéralisme

Jean-Marie Vigoureux | Collection Régulière | 216 pages

Si les sciences ont généré des progrès indiscutables, elles suscitent aussi des inquiétudes. Auraient-elles trahi nos attentes? Seraient-elles responsables, en nous instituant «maîtres et possesseurs de la nature», du dérèglement climatique, de la pollution et de la destruction de la biosphère? L’accusation est trop simpliste, car la science n’est pas indépendante de son contexte socioéconomique et ses applications techniques sont d’abord inscrites dans des choix de société. La science peut tout à fait nous aider à construire un monde où il fait bon vivre, mais l’expérience a montré que le primat du profit la détourne d’un tel objectif.

En sa qualité de citoyen et d’enseignant-chercheur, Jean-Marie Vigoureux dénonce ainsi le détournement de la science et la marchandisation non régulée de ses applications. Il nous montre comment sciences et techniques servent davantage la finance et la grande industrie que le développement humain, mais aussi pourquoi les valeurs développées par la pratique des sciences sont tout aussi indispensables à notre humanité qu’elles sont essentielles à la démocratie.

À l’heure où la crise environnementale menace l’humanité dans son existence même, l’émergence d’une réelle science éthique et citoyenne requiert donc la remise en cause du libéralisme et la refondation de nos démocraties autour de l’idée d’un progrès véritable qui ne peut se concevoir que dans la justice et le partage. Comme aimait le rappeler Albert Einstein: «Il est illusoire et dangereux de tout attendre de la science, car la connaissance de ce qui est ne nous ren¬seigne jamais sur ce qui doit être. […] La science peut nous permettre de réaliser les buts que nous nous fixons, mais la détermination de ces buts est en dehors de son domaine. Pour décider du changement, il faut faire appel à des objectifs qui relèvent d’un choix volontaire.»

Livres sur le même thème
Gens de mon pays

Gens de mon pays

Portraits de Saint-Germain-de-Kamouraska

Roméo Bouchard

Mégantic

Mégantic

Une tragédie annoncée

Anne-Marie Saint-Cerny

Détournement de science

Être scientifique au temps du libéralisme

Table des matières

À venir.