Partager
Retour
À côté de nous le déluge
Acheter en version numérique (EPUB)
Acheter en version numérique (PDF)
Feuilleter en ligne

Parution

Canada

septembre 2019

Europe

octobre 2019

Papier

Prix

25$ / 18€

Nombre de pages

232

ISBN

978-2-89719-513-7

Numérique

Prix

18.99$ / 12.99€

ISBN ePub

978-2-89719-515-1

ISBN PDF

978-2-89719-514-4

Table des matières

À côté de nous le déluge

La société d'externalisation et son prix

Stephan Lessenich | Collection Régulière | 232 pages

Préface d'Arnaud Theurillat-Cloutier

Le déluge social et écologique est déjà là. Non pas après nous, mais à côté de nous. Ce phénomène ne concerne pas que les générations futures, il affecte déjà les pays pauvres du Sud. Or, en raison de notre position privilégiée au sein des sociétés riches du Nord, nous le percevons à peine. Bienvenue dans la société d’externalisation.

Depuis l’origine de l’industrialisation capitaliste, la stratégie des pays riches du Nord a toujours consisté à faire porter le poids de leur développement à d’autres. Ainsi, en regard de la question environnementale, le problème n’est pas tant que nous vivons au-dessus de nos moyens, mais que nous vivons au-dessus des moyens des autres. Si le concept des externalités n’est pas nouveau, Stephan Lessenich fait exploser ce cadre d’analyse et montre comment les changements climatiques et la crise des réfugiés rendent matériels et visibles la société d’externalisation et son prix, la société-monde n’ayant plus d’« en-dehors » pour se maintenir.

Riche en exemples, À côté de nous le déluge ajoute donc aux théories de l’échange inégal et du rapport centre-périphérie une dimension écologique essentielle et un ancrage dans la vie quotidienne des citoyennes et citoyens du Nord à travers la consommation de masse. En dévoilant au grand jour la violence structurelle de la société d’externalisation – nous n’externalisons pas par méchanceté individuelle mais parce que la pratique sociale le permet –, Stephan Lessenich provoque une prise de conscience nécessaire, premier pas vers une indispensable remise en question globale du capitalisme.

 

Traduit de l'allemand par Raymond Roy (avec la collaboration de Simon Lanctôt)

Livres sur le même thème
Face à l'Anthropocène

Face à l'Anthropocène

Le capitalisme fossile et la crise du système terrestre

Ian Angus

Manuel de l'antitourisme

Manuel de l'antitourisme

Rodolphe Christin

À côté de nous le déluge

La société d'externalisation et son prix

Table des matières

Préface Le poids de la légèreté de notre être
Arnaud Theurillat-Cloutier 

Chapitre premier  À côté de nous le déluge

Chronique d’un accident annoncé : des Rio Doce, il y en a partout
Les écarts de richesse à l’échelle mondiale, ou pourquoi j’aimerais bien mener une vie de chien
L’externalisation, ou la belle vie aux dépens d’autrui

Chapitre deuxième L’externalisation, ou les inégalités sociales considérées sous l’angle des interrelations

La dynamique capitaliste et son prix
L’externalisation d’un point de vue sociologique : vivre au-dessus des moyens des autres
Structures, mécanismes et pratiques de l’externalisationà
L’externalisation considérée du point de vue de la psychanalyse : le voile du « ne-pas-vouloir-savoir »

Chapitre troisième  Vivre et laisser mourir : l’externalisation comme mode d’échange inégal

Inversion de l’impératif catégorique kantien
La malédiction du soja – En quoi ça nous concerne ?
Au-delà du soja : pages du journal de la société d’externalisation
Les malpropres seront les propres : le paradoxe écologique planétaire
Le monde à l’ère du Capitalocène : la dette écologique des pays du Nord
Le mode de vie impérial : existe-t-il une vraie vie dans la vie fausse ?
« C’est le capitalisme, idiot ! » Vouloir savoir ou ne pas vouloir savoir, telle est la question
« Dessein ou désastre » : est-ce encore de la démocratie ?

Chapitre quatrième  L’intérieur contre l’extérieur : l’externalisation en tant que monopole de la liberté de circulation

La mondialisation réduite de moitié
… et entrer dans la société d’externalisation ? Le pouvoir du passeport
Droits liés à la citoyenneté et démocratie du carbone : la barque est pleine
Rien d’autre à perdre que leurs chaînes de valeur ?
Le travail sur l’externalisation
Levée de rideau : la société d’externalisation révélée au grand jour ?

Chapitre cinquième Il faut qu’on se parle : on ne peut plus se voiler la face

Inégalités ? Mais quelles inégalités ?
Les champs de bataille du capitalisme mondial
Provincialisme impérial et puissance du « ne-pas-devoir-savoir »
La société d’externalisation contre-attaque… contre elle-même
Vivre dans l’œil du cyclone : il n’y a rien de bon, à moins qu’on ne le fasse

Épilogue. Le doux fleuve de la catastrophe 

Remerciements

Bibliographie