Partager
Retour
Les souffrances invisibles

Acheter en ligne

  • Rue des Libraires
  • Archambault
  • Renaud Bray
  • Place des librairies
  • Gallimard de Montréal
Acheter en version numérique (EPUB)
Acheter en version numérique (PDF)
Feuilleter en ligne

Parution

Canada

septembre 2016

Europe

novembre 2016

Papier

Prix

24$ / 18€

Nombre de pages

232

ISBN

9782897192723

Numérique

Prix

17.99$ / 12.99€

ISBN ePub

9782897192747

ISBN PDF

9782897192730

Table des matières

Les souffrances invisibles

Pour une science du travail à l'écoute des gens

Karen Messing | Régulière | 232 pages

Traduit de l'anglais par Marianne Champagne

Karen Messing a consacré sa vie à la santé des travailleurs et des travailleuses et à « l’invisible qui fait mal ». À travers le récit de son parcours professionnel, d’abord de généticienne puis d’ergonome, l’auteure démontre comment certains environnements de travail rendent les gens malades, en particulier les femmes. Des ouvriers d’usine exposés à des poussières radioactives aux préposées au nettoyage, en passant par les caissières, les serveuses ou les enseignantes, elle s’est employée à porter leur voix dans les cercles scientifiques.

L’écart entre la réalité des scientifiques et celle des travailleurs et travailleuses de statut social inférieur est d’ailleurs à l’origine de graves problèmes de santé qui sont généralement ignorés, soutient l’auteure. Pour combler ce « fossé empathique » qui empêche les scientifiques d’orienter correctement leurs recherches, il est primordial d’écouter attentivement les travailleurs et travailleuses parler de leurs difficultés et de tenir compte de leur expertise. Karen Messing plaide également en faveur d’une pratique scientifique davantage interdisciplinaire.

Lier l’intime au politique, voilà le vaste défi auquel nous invite Karen Messing dans cet essai très personnel qui devrait interpeller autant les employeurs et les scientifiques que les syndicats et le grand public.


«Les souffrances invisibles est un ouvrage important qui nous informe sur combien mal informés et mal avisés nous sommes en regard des problèmes de stress et de pollution vécus par les masses laborieuses, auxquels on pourrait remédier si on les prenait au sérieux et si on se donnait la peine d’écouter ce qu’en disent eux-mêmes les travailleurs et travailleuses.»

– David Suzuki, environnementaliste et généticien


Revue de presse

Sur le même thème

Les souffrances invisibles

Pour une science du travail à l'écoute des gens

Table des matières

Avant-propos

1. Les travailleurs d’usine

2. Le monde invisible du nettoyage

3. Debout immobiles

4. Le cerveau des travailleurs à bas salaire

5. Le travail d’équipe, une réalité invisible

6. Violation de domicile

7. Des enseignantes et des chiffres

8. Devenir une scientifique

9. Sur les crabes, la douleur et le scepticisme des chercheurs

10. Les orteils d’un statisticien et le fossé empathique dans la littérature scientifique

11. Des chercheurs à l’écoute ?

Index