Partager
Retour
L'imposture néolibérale

Acheter en ligne

  • Rue des Libraires
  • Archambault
  • Renaud Bray
  • Place des librairies
  • Gallimard de Montréal
Acheter en version numérique (EPUB)
Acheter en version numérique (PDF)
Feuilleter en ligne

Parution

Canada

novembre 2017

Europe

mars 2018

Papier

Prix

25$ / 18€

Nombre de pages

256

ISBN

978-2-89719-333-1

Numérique

Prix

18.99$ / 12.99€

ISBN ePub

978-2-89719-335-5

ISBN PDF

978-2-89719-334-8

Table des matières

L'imposture néolibérale

Marché, liberté et justice sociale

J.-Claude St-Onge | Régulière | 256 pages

La crise sociale provoquée par 40 ans de néolibéralisme s'est traduite par une fragmentation du monde, un repli national, la montée des droites et la révolte contre les élites. Les Trump et Le Pen de ce monde ne sont pas tombés du ciel! J.-Claude St-Onge livre ici un portrait détaillé des bouleversements politiques et des fondements philosophiques propagés par l’idéologie néolibérale, de Thatcher à Trump. Ce dernier, loin de représenter la fin du néolibéralisme, en constitue plutôt une nouvelle manifestation.

Le néolibéralisme tente de se faire passer pour ce qu’il n’est pas, à savoir le champion des libertés, de la prospérité et du mieux-être, alors que la vision du monde qu’il propose est la subordination de la réalité aux forces du marché et à la loi du plus fort. L’imposture néolibérale démonte un à un les dogmes de cette doctrine. Liberté? Imposture! À moins qu’on ne la résume à la propriété et à l’accumulation des richesses, apanage d’une minorité toujours plus puissante. Nouveauté ? Imposture ! Loin d’être révolutionnaire, le néolibéralisme représente plutôt une nouvelle synthèse des vieilles conceptions du libéralisme.

Sous prétexte que la société serait gouvernée par des lois naturelles, il faudrait s’incliner devant la divinité du marché. À cet éloge de l’impuissance et de la résignation, l’auteur oppose l’idée d’une société fondée sur l’entraide, la participation, la répartition équitable des richesses, le droit à la vie et à la liberté, celle-ci étant conçue comme la possibilité d’autodétermination et de réalisation de soi. Cet ouvrage, qui met en lumière la fragilité de l’édifice néolibéral, est un antidote pour rompre avec le fatalisme ambiant.

Sur le même thème

L'imposture néolibérale

Marché, liberté et justice sociale

Table des matières

Remerciements

À propos de la deuxième édition

Introduction

 

Première partie

Fondateurs du néolibéralisme, consensus de Washington, pannes du régime d’accumulation, mise au pas du monde du travail, montée des droites

 

Chapitre premier

L’acte de naissance du néolibéralisme

L’internationale néolibérale : les travailleurs de l’ombre

La multiplication des think tanks néolibéraux

Des antennes à Montréal

 

Chapitre 2

Mise en œuvre du consensus de Washington

Diminution des impôts des sociétés et des contribuables fortunés

Privatiser : de nouvelles aires de rentabilité pour le capital

Le privé plus efficace ?

Le charcutage des programmes sociaux

La déréglementation : des bienfaits de la concurrence ?

Le délestage des organismes communautaires

et de participation citoyenne

De l’électrochoc à la stratégie de la grenouille

 

Chapitre 3

Pannes du régime d’accumulation

La nouvelle donne

Évolution du PIB

Évolution du PIB après la sortie de crise

La tendance à la baisse du taux de profit

 

Chapitre 4

La reconfiguration du capitalisme : mise au pas du travail, offensive contre les salaires, montée des inégalités

Un changement de rapport de force

La recette de l’OCDE : affaiblir le monde du travail

et les syndicats

Déclin de la présence syndicale

L’offensive contre les salaires

L’aggravation des inégalités

Inégalités et dysfonctionnements sociaux

L’empereur est nu : dopage de la Bourse, inégalités et panne d’accumulation

 

Chapitre 5

Changement de discours et pensée unique.

Un « nouveau » discours

Le grand basculement du monde : l’ère du vide

 

Chapitre 6

Cynisme, montée des droites,

« panier des lamentables »

Cynisme

L’éclatement du cadre de la mondialisation heureuse et néolibérale

L’indifférence des classes dirigeantes et des partis traditionnels

Les racines de la désaffection

 

Chapitre 7

Trump : à droite toutes ! La fin du néolibéralisme ?

Aggravation des clivages et contradictions

Vendeur d’image

L’homme de Wall Street

Mensonge endémique et post-vérité

La fin du néolibéralisme ?

Une page du livre noir des milliardaires

Un néolibéralisme hyperautoritaire à la sauce patriotique

Diminution des impôts des entreprises

Compressions des dépenses sociales et privatisations

Pleins gaz sur la déréglementation

 

Deuxième partie

Les fondements théoriques et philosophiques du néolibéralisme :

marché, liberté, justice sociale, propriété, État

 

Chapitre 8

La mythologie du marché et du laisser-faire

Le marché : pensée magique ou construction scientifique ?

Les failles théoriques et pratiques du marché

 

Chapitre 9

Hayek : marché, évolution et société

L’ordre spontané

Critique de l’ordre spontané et de la conception hayékienne de l’évolution

Des lois objectives et du néonaturalisme hayékien

Ordre spontané et main invisible

 

Chapitre 10

Le marché : création spontanée ou construction délibérée ?

Une première condition : des salariés en abondance,

ou quand les moutons mangent les hommes

Une deuxième condition : le capital

 

Chapitre 11

Les théories néolibérales de la justice

Nozik : justice et droits naturels

Théorie de l’habilitation

Failles et contradictions de la théorie nozikienne

La justice selon Hayek

Pas de congés payés pour l’abominable homme

des neiges

Hayek lave plus blanc

J’accumule, donc j’existe

 

Chapitre 12

La liberté : droit et pouvoir

Quelques paradoxes

La liberté fondement de tout le reste ?

La liberté selon Hayek

De la liberté négative

Les limites de la liberté négative

La liberté positive

Faire valoir sa vraie individualité

 

Chapitre 13

Un État fort pour que le capital soit libre et grand

Aux sources

Nozik : l’État minimal

Friedman : appliquer les règles du jeu

Hayek : préserver l’ordre du marché

Remplacer la démocratie par la démarchie

Un capitalisme sans État : l’ultralibéralisme de Rothbard

La liberté en miettes

Immoralité et inutilité de l’État

 

Épilogue

La demande de justice et d’égalité

« There’s no such thing as society »

Résister, construire

 

Appendice

Le libéralisme : repères historiques et tendances

John Maynard Keynes

L’utilitarisme

John Rawls

Glossaire

Bibliographie