Partager
Retour
Désir d'humanité

Acheter en ligne

  • Rue des Libraires
Acheter en version numérique (EPUB)
Acheter en version numérique (PDF)
Feuilleter en ligne

Parution

Canada

avril 2004

Papier

Prix

22$

Nombre de pages

208

ISBN

978-2-923165-03-9

Table des matières

Désir d'humanité

Le droit de rêver

Riccardo Petrella | Régulière | 208 pages

Les concepts de «bien commun» et de «bien public» sont en voie de disparition. De plus en plus, le caractère sacré de la vie et les droits universels sont relégués au domaine de la rêverie, alors que le pragmatisme du monde des affaires, la primauté accordée à la «rationalité» de la finance, la foi sans bornes dans la science et la technologie dominent le monde occidental. Il n’y a plus de droits collectifs, il n’y a que des intérêts individuels, surtout ceux des plus riches, des plus forts et des plus compétitifs.

Tout est en voie d’être réduit à de la marchandise. La valeur d’un bien, d’un service, voire d’une personne, est mesurée en fonction de sa rentabilité pour le capital financier privé. De même, les sociétés dominantes ont annihilé le sens de la fraternité, de l’égalité, ainsi que le désir de paix, la recherche de la solidarité. Animées par un esprit de conquête prétendument légitimé par une supériorité scientifique et technologique, elles ont imposé une culture de guerre totale, mondiale. L’économie est guidée par des logiques guerrières, la fameuse compétitivité pour la survie.

Bref, les rêves d’humanité, du droit à la vie pour tous, d’une autre économie, de paix et de démocratie ont été expropriés, détruits.

Voici donc un voyage au cœur de deux univers bien humains, le premier peuplé par des rêves de richesse, de puissance, le second par des rêves de paix, d’amitié, de justice, de liberté. Le monde d’aujourd’hui est dominé par le premier d’entre eux. Le deuxième n’a guère droit de cité. Ceux qui ont le pouvoir économique, politique et militaire ont confisqué le droit de rêver d’humanité: rêver d’amitié, de fraternité, de justice, de bien-être collectif, de démocratie, de sécurité dans la solidarité et dans le respect de tous. Désir d’humanité constitue un plaidoyer en faveur de la reconquête de ce droit.


Publié en France aux éditions Labor.

Sur le même thème
Kuei, je te salue

Kuei, je te salue

Conversation sur le racisme

Deni Ellis Béchard, Natasha Kanapé Fontaine

Désir d'humanité

Le droit de rêver

Table des matières

AVANT-PROPOS Au cœur de deux univers

INTRODUCTION Les voleurs de rêves
La «naturalité» et l’inévitabilité prétendues de la guerre et de la pauvreté
L’emprisonnement du possible
Absence de sens et logiques de violence

CHAPITRE PREMIER La force des humains
Logiques de construction
Le devenir se construit: le hasard, le nécessaire, le volontaire
Le devenir est pensé: l’imaginaire, le désir, le rêve
Le rôle «politique» du rêve: l’importance du rêve aujourd’hui

CHAPITRE II Rêves de richesse et de puissance
Logiques de survie
L’expropriation du rêve par l’utilitarisme individualiste et la passion du «moi, mieux que les autres»: «être riche»
Le rêve mondial du capitalisme: la société marchande universelle
Le rêve de la création de la vie et de l’immortalité
Le «nouveau» rêve américain: la destinée impériale des États-Unis

CHAPITRE III Rêves de justice et de solidarité
Logiques de vie
Le rêve du droit à la vie pour tous: la pauvreté doit être déclarée illégale
Une autre économie: de nouvelles «règles de la maison»
Le rêve de la paix universelle: reconnaître l’humanité
Rêve de démocratie: participation à tous les niveaux

CONCLUSION Le temps des impossibles
Le constat
L’invitation
Une proposition (au monde de la science, de la technologie, de l’éducation