Partager
Retour
Revue de presse

La chèvre et le chou. Un repas impossible

Valérie Simard | La Presse

 

 

« L’un est un artisan fermier prônant une “omniculture”  artisanale et responsable. L’autre est un militant végane et antispéciste réclamant la fin de l’exploitation animale. Ils croisent le fer dans une correspondance mordante, publiée chez Écosociété, dans laquelle on ne ménage ni la chèvre ni le chou.

Auteur de La ferme impossible et de L’artisan fermier, Dominic Lamontagne s’est installé à Sainte-Lucie-des-Laurentides avec sa conjointe Amélie Dion et leurs enfants afin de mettre sur pied un projet d’agriculture vivrière, c’est-à-dire qui nourrit le paysan, sa famille et la communauté. En plus d’une culture maraîchère, ils y élèvent des poules pondeuses et des chèvres desquelles ils consomment le lait.

Jean-François Dubé habite à Montréal. Il a adopté un régime d’abord végétarien, puis végane en 2015. Détenteur d’une maîtrise en science politique sur les liens entre les idées des mouvements animaliste et environnementaliste, il a participé à plusieurs actions de sensibilisation et de perturbation. Il était présent lorsqu’un groupe de militants est entré dans le restaurant Joe Beef en 2020, à l’heure du souper.

C’est après que Jean-François a commenté le passage de Dominic à une émission de Rad, le laboratoire journalistique de Radio-Canada, que ce dernier l’a contacté. Pas pour l’inviter à souper – on comprend rapidement qu’il s’agirait d’un repas impossible ! –, mais pour débattre. 

“Je ne peux pas l’inviter à souper, dit le paysan. Mais s’il le veut, je vais y aller ! Il dit qu’il aime la bouffe, alors on s’entend là-dessus.” [...] » 

 

Pour lire l'article complet, cliquez ici 

 


La chèvre et le chou

Jean-François Dubé, Dominic Lamontagne

La chèvre et le chou

Débat entre un artisan fermier et un militant végane

Collection Hors série

Fiche du livre

Sur le même thème