Partager
Retour
Revue de presse

«Le génocide des Amériques» : une tragédie humaine

Ismaël Houdassine | Le Devoir

 

 

« C’est l’histoire d’une tragédie humaine, celle de la découverte des Amériques par les empires européens, à partir de 1492. Trop longtemps, le récit eurocentré du Nouveau Monde a été abordé sous la lorgnette déformée des colonisateurs affichant une image d’Épinal, celle de l’explorateur Christophe Colomb posant le pied sur un continent quasi vierge regorgeant de richesses. Or, la réalité fut tout autre et moins glorieuse. De nombreux spécialistes et anthropologues ont, depuis, remis les pendules à l’heure, dont l’historien américain David E. Stannard qui, dès les années 1990, soutenait dans ses travaux que la colonisation européenne des Amériques a entraîné l’une des plus grandes séries de génocides de l’histoire.

Dans Le génocide des Amériques, la sociologue Moema Viezzer et le docteur en sciences sociales d’origine québécoise Marcel Grondin, tous deux installés à Toledo, au Brésil, nous livrent un panorama bref mais bien documenté sur la disparition progressive des premiers peuples d’Amérique, de la Terre de Feu au pôle Nord.

Le défi d’une telle entreprise est de taille. Les auteurs tentent, en 360 pages, de dresser l’inventaire des destructions à travers un immense territoire qu’ils divisent en cinq grandes régions : les Caraïbes, le Mexique, les Andes centrales, le Brésil et les États-Unis. L’ensemble, qui se lit d’une seule traite — malgré les catastrophes et drames abordés —, se veut avant tout didactique. [...] »

 

Pour lire l'article complet, cliquez ici. 

 


Le génocide des Amériques

Marcel Grondin, Moema Viezzer

Le génocide des Amériques

Résistance et survivance des peuples autochtones

Collection Hors série

Fiche du livre

Sur le même thème