Partager
Retour
Revue de presse

Pourquoi débrancher la 5G ?

Alain McKenna | Le Devoir

 

« Ceci n’est pas un complot. Débrancher la 5G ? est le titre d’un ouvrage publié par un collectif français de chercheurs regroupés autour de Jean-Michel Hupé, lui-même associé au Centre national de la recherche scientifique (CNRS). Malheureusement, on n’y trouve aucune réponse définitive, sinon peut-être ce conseil : permettre à la population d’avoir son mot à dire sur sa propre évolution technologique.

Car s’il y a un dénominateur commun à toutes les critiques et à toutes les théories du complots entourant l’émergence de nouvelles technologies et de nouvelles applications scientifiques comme les vaccins, c’est celui-ci : bien des gens partout dans le monde se sentent dépassés par le progrès qui les entoure et, manifestement, ça les agace.

L’auteur emprunte d’ailleurs ce point de vue et l’adapte à la 5G. Sa prémisse : on n’avait pas besoin de cette nouvelle génération de réseaux sans fil. Sommes-nous tombés dans un piège tendu par les technos pour qu’elles puissent s’en mettre encore plus dans les poches ?

« Le développement de la technologie de téléphonie 5G est un cas d’école de la course en avant technologique et de l’obsolescence programmée », lance-t-il dès l’avant-propos.

Cela donne le ton.

 

Opération séduction

Le premier tiers de l’ouvrage de 155 pages porte sur une opération séduction faite par l’industrie pour convaincre les autorités et le public des bienfaits à venir promis par la 5G, y compris un bon nombre de nouvelles applications révolutionnaires, dont on ne connaît pas encore la nature.

Interventions chirurgicales à distance, réalité virtuelle et augmentée sans fil, voitures autonomes totalement à l’épreuve des accidents… Tout ceci n’est, aux yeux du chercheur, que de la poudre aux yeux pour justifier des investissements de plusieurs dizaines de milliards de dollars dans de nouvelles tours cellulaires et de nouveaux appareils sans fil. On parle même déjà des réseaux 6G

Le hic : on ne sait pas si ces technologies verront le jour. On ignore encore plus en ce moment si les bénéfices qu’on tirera de la 5G seront supérieurs à ses inconvénients.

C’est une fuite en avant sur laquelle, à l’évidence, les gouvernements et la société civile ont complètement perdu le contrôle. L’industrie rappelle qu’on ne pouvait pas prévoir avant le lancement des réseaux actuels, appelons-les 4G ou LTE, l’impact qu’auraient sur l’économie et la société l’iPhone, les téléphones Android et leurs boutiques respectives d’applications mobiles. [...] » 

 

Pour lire l'article complet, cliquez ici 


Débrancher la 5G?

Atécopol

Débrancher la 5G?

Enquête sur une technologie imposée

Collection Polémos

Fiche du livre

Sur le même thème