Partager
Retour
Revue de presse

Alain Saulnier: Contrer l'invasion des barbares numériques

Léa Harvey | Le Soleil

 

 

« Divertissements, outils de travail, moyens de communication : les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) ponctuent notre quotidien… mais pas toujours de façon positive. Avec Les barbares numériques, Alain Saulnier invite à la prise de conscience quant à leur "influence sournoise". Pour le journaliste de profession, l’objectif est clair : ceci est un appel à la résistance.

«On est dans un point de bascule actuellement. Les gens ne sont pas suffisamment conscients que les géants numériques sont dangereux. Ils refusent depuis leurs tout débuts une forme d’encadrement, de régulation. 

"Ils ont une approche libertarienne. Parce qu’ils sont sur internet, aucun état ne devrait se mêler de leurs affaires. Ils défient l’autorité des états et la légitimité de nos lois. Ils ne paient pas d’impôts ni de taxes. Ils peuvent contaminer la qualité de nos vies démocratiques et culturelles", affirme d’entrée de jeu Alain Saulnier, au bout du fil. 

Les barbares numériques n’a pas été écrit afin de «nier l’utilité» des nouvelles plateformes. Alain Saulnier convient d’ailleurs les utiliser fréquemment, comme bien des gens. 

Pour le professeur de journalisme à l’Université de Montréal, il s’agit surtout ici de mettre en lumière "leurs effets néfastes". Qu’on parle de désinformation, de polarisation, de surconsommation, de la revente de données personnelles ou encore leurs impacts sur notre culture. 

Selon Alain Saulnier, on ne peut que constater à quel point les GAFAM se sont enracinés dans nos sociétés. Une situation qui n’est pas née d’hier. 

Afin de remettre ses lecteurs en contexte, il entame ainsi son nouvel essai en faisant le point sur l’histoire de ces sociétés. Un retour dans le passé qui raconte l’avènement de la révolution numérique au pays et à quel point gouvernements et institutions ont "manqué le bateau" par rapport à celle-ci. 

On s’arrêtera notamment sur la création de la Loi sur la radiodiffusion ainsi que celle de la Loi sur les droits d’auteur — qui ont toutes deux un grand besoin de modernité, selon Alain Saulnier. Mais on ramènera surtout le public en 1999, alors que le CRTC souhaite ne pas réguler "les services des nouveaux médias" afin de "favoriser leur essor". 

"Ça a réussi. L’essor a même rendu caducs nos propres médias et productions culturelles. Ça a jeté par terre le fond canadien des médias aussi. […] C’est une décision malheureuse", explique l’ancien directeur du service de l’information à Radio-Canada. 

Devant "l’impérialisme américain" qui s’impose de plus en plus sur nos petits et grands écrans, Alain Saulnier estime qu’il est temps de rétablir une forme de fierté.  Pour lui, il faut affirmer notre "souveraineté culturelle", et ce, tant à Ottawa qu’à Québec. 

[...]

Pour Alain Saulnier, le dénouement le plus logique passe par le pouvoir législatif. Il en fait ainsi largement la présentation dans Les barbares numériques. Qu’on parle de la création d’un pourcentage de contenu francophone, d’un taux d’imposition obligatoire ou de la protection des données personnelles : un encadrement légal est nécessaire. 

L’auteur en convient : en tant que citoyens, nous avons peu de prises face à ces grands enjeux qui menacent notre culture. Le plus important, selon lui, est d’aller au-delà de l’indifférence, de mesurer l’ampleur de la situation et de la dénoncer.

S’il a tenu à rappeler, dans son livre, l’impact des technologies sur le réchauffement climatique, Alain Saulnier est prêt à comparer les combats environnemental et numérique. Ils nécessitent une "pression politique des citoyens", et ce, à tous les paliers gouvernementaux. 

Éternel optimiste, Alain Saulnier estime que le pouvoir des citoyens — certes limité — ne doit pas être oublié. "Moi, je crois encore aux vertus de la démocratie», conclut-il." »

Pour lire l'article complet, cliquez ici 


Les barbares numériques

Alain Saulnier

Les barbares numériques

Résister à l'invasion des GAFAM

Collection Polémos

Fiche du livre

Sur le même thème