Partager
Retour
Revue de presse

Anne-Marie Saint-Cerny et Anne-Marie Voisard, finalistes du Prix des libraires de l'essai!

Anne-Marie Saint-Cerny et Anne-Marie Voisard, finalistes du Prix des libraires de l'essai!

Pour la seconde édition du Prix des libraires de l'essai, Mégantic et Le droit du plus fort sont sur la liste des finaliste. Félicitations aux auteures! C'est maintenant tous les libraires à travers le Québec qui doivent voter pour déterminer le ou la lauréat.e, révélé.e en mai prochain.

 

À propos des livres finalistes
 

ANNE-MARIE SAINT-CERNY
Mégantic
Une tragédie annoncée

Préface d’André Noël

Lac-Mégantic, le 6 juillet 2013. En cette chaude nuit d’été, un train fou sans conducteur tirant des bombes de pétrole explosif dévale la pente qui mène au cœur de la localité et en pulvérise le centre-ville, carbonisant 47 victimes prises au piège et laissant dans son sillage une insouciance à jamais perdue.

Qui sont les vrais coupables de cette tragédie ? Qui a pris le contrôle de la scène de crime ? Qui assure la reconstruction et pour le bien de qui ? Dans ce récit fascinant qui nous plonge au cœur des événements, Anne-Marie Saint-Cerny fait son enquête, pour en tirer les leçons qui s’imposent et fournir tous les arguments pour exiger la tenue d’une commission d’enquête publique. Surtout qu’à Mégantic, malgré l’annonce de la voie de contournement, rien n’a véritablement changé sur le fond : les trains de propane roulent encore la nuit, sur des rails brisés, sous la supervision de l’industrie ferroviaire elle-même, comme partout au Canada.

Tragédie emblématique à plus d’un titre et dépassant largement le fait divers, Mégantic est un conte capitaliste moderne parfait. Trouvant naissance dans les officines d’investisseurs de Wall Street, de producteurs cowboys d’or noir du Dakota, de bureaux de conglomérats du pétrole, et mis en place par une classe politique complaisante, le drame a frappé une population qui, sous le choc, s’est rapidement trouvée à la merci de promoteurs locaux et d’intérêts financiers loin d’être toujours bien intentionnés. Un troublant exemple de stratégie du choc.

Récit en trois actes – avant, pendant, après – se lisant comme un polar, enquête extrêmement fouillée donnant la parole à plusieurs protagonistes du drame, Mégantic cherche à faire le récit global de la tragédie et à expliquer pourquoi une telle catastrophe pourrait bien se reproduire.

Auteure, recherchiste et militante de terrain, Anne-Marie Saint-Cerny est active au sein d’organismes sociaux et environnementaux depuis plus de 30 ans, notamment la Fondation Rivières et la Société pour vaincre la pollution, qu’elle a dirigée. Arrivée sur les lieux cinq jours après la tragédie, elle travaille depuis à raconter l’histoire de Mégantic et de ses conséquences.

 

ANNE-MARIE VOISARD
Le droit du plus fort
Nos dommages, leurs intérêts

10 ans de Noir Canada – En 2008, Écosociété faisait paraître Noir Canada. Pillage, corruption et criminalité en Afrique, d’Alain Deneault, William Sacher et Delphine Abadie, ce qui valut à la maison d’édition et aux auteur.e.s deux poursuites judiciaires de compagnies minières totalisant 11 millions de dol­lars. Dix ans plus tard, nous avons voulu reprendre la parole sur les enjeux démocratiques que cette affaire a soulevés en publiant deux livres, deux regards croisés sur le droit et la liberté d’expression dans l’édition.

Cet essai est né d’une expérience vécue. Il ne prend pas pour autant la forme d’un témoignage. Il ne s’agit pas non plus de rouvrir, par les voies détournées de l’écriture, deux procès que des règlements hors cour auraient laissé inachevés. Si l’affaire Noir Canada mérite d’être soumise à l’analyse, c’est en tant qu’elle est symptomatique de la violence sociale qui s’exerce par le dispositif judiciaire et qu’elle nous donne à voir, sous une forme paradigmatique, le rôle stratégique joué par le droit dans la cartographie contemporaine des rapports de pouvoir et de domination. Elle fonde ici la genèse d’une réflexion sur les perversions et les torsions d’un droit organisant la suspension de la justice au service des fins les moins irréprochables, d’un droit de la sortie du droit, d’un droit du plus fort.

Anne-Marie Voisard a été responsable des affaires juridiques d’Écosociété de 2008 à 2013, pendant l’affaire Noir Canada. Titulaire d’une maîtrise sur la répression judiciaire de la liberté d’expression, elle poursuit ses recherches dans le champ de la sociologie critique du droit ainsi que sur la censure dans l’édition indépendante. Le droit du plus fort est son premier essai.

Monde du livre

Sur le même thème

Évènement

Écosociété au Salon du livre de l'Outaouais

Du 28 février au 3 mars 2019. Venez rencontrer nos auteures dans le cadre du salon du livre de l'Outaouais 2019 au Palais des congrès de Gatineau :

Alain Deneault, Faire l'économie de la haine, Marie-Ève Maillé, L'affaire Maillé et Anne-Marie Saint-Cerny, Mégantic.

Évènement

Écosociété au Salon du livre de Montréal

Du 14 au 19 novembre 2018. Venez rencontrer nos auteur.e.s dans le cadre du salon du livre de Montréal 2018 à la Place Bonaventure :

Anne-Marie Saint-Cerny, Anne-Marie Voisard, Philippe de Grosbois, François Saillant, Jean Baril, Marie-Ève Maillé, Karine Lévesque et Manon Massé.