Retour

Savoir faire

Construire demain

Passer de la pensée à l’action, c’est le défi collectif que pose le cul-de-sac écologique, économique et social où nous nous trouvons. C’est un chantier immense mais ô combien stimulant et nécessaire. Si les vents peuvent sembler contraires, les solutions foisonnent pour nous donner envie de mettre la main à la pâte. Mais une telle transformation nécessitera d’apprendre ou de réapprendre certains savoir-faire.

Je crois qu’un avenir plus extraordinaire nous attend si nous cheminons vers un avenir plus local et plus frugal en énergie, où nous devenons des producteurs-consommateurs au lieu d’être de simples consommateurs, où la nourriture, l’énergie et les biens essentiels sont produits sur place, où l’économie locale est vigoureuse et où nous vivons selon nos moyens réels. [+]

Un terme clé dans ce cheminement : la résilience, soit l’aptitude d’un système, de l’échelle des individus à celle d’économies entières, à maintenir son intégrité et à continuer de fonctionner sous l’impact de changements et de chocs provenant de l’extérieur. C’est bien le défi que posent les bouleversements liés aux changements climatiques ou à la raréfaction des ressources. Pour sortir de notre dépendance au pétrole et développer notre résilience locale, le Manuel de Transition de Rob Hopkins est ainsi à l’origine de milliers d’initiatives de Transition partout sur la planète, à travers lesquelles des communautés et même des villes ont entamé un plan de descente énergétique.

Cette ré-évolution doit nous faire passer d’une économie globale, dont la croissance est alimentée par les combustibles fossiles, à des économies multiples, locales et résilientes. Pat Conety et Michael Lewis ont rassemblé de multiples exemples concrets d’autosuffisance énergétique, d’agriculture soutenable, d’innovations bancaires conviviales, de logement abordable, de démocratie économique et de durabilité qui tendent vers la reconquête des communs et une économie locale de solidarité sociale. Cette notion de solidarité et d’interdépendance des systèmes guide également tout le mouvement de la permaculture, cette approche systémique qui permet de créer des écosystèmes viables en s’inspirant des lois de la nature.

Il s’agit de (re)construire les écosystèmes humains : multiplier les interactions entre les personnes plutôt que de fonctionner chacun.e dans son coin ; produire plus d’énergie qu’on n’en consomme ; utiliser des outils simples plutôt que high-tech... [+]

Des préoccupations partagées par la permaculture humaine, laquelle porte non seulement sur l’agriculture, mais aussi sur la culture, l’économie, l’habitat et les relations entre les individus, pour anticiper le changement au lieu de le subir. Mais alors que nous sommes pris en constant délit de dépassement écologique, il nous faudra apprendre à penser hors du cadre et à aborder de front certains tabous, comme le fait Joseph Jenkins pour qui le monde est divisé en deux catégories de personnes : celles qui chient dans leurs réserves d’eau potable et celles qui ne le font pas. Nous, du monde occidental, sommes dans la première catégorie. Une illustration parfaite de la nécessité de prendre soin des communs, ici l’eau et la terre. Lorsque nous jetons le fumain (néologisme créé à partir de la contraction de « fumier humain ») comme un déchet et polluons nos sols et nos réserves d’eau avec lui, nous l’utilisons de façon incorrecte, et c’est là que réside le danger. Lorsque nous le recyclons de manière constructive en le compostant, il enrichit notre sol. Respecter le « cycle nutritif humain » consiste ainsi à rendre à la terre ce qui vient de la terre pour prévenir la pollution de l’eau, fertiliser les sols, protéger nos réserves d’eau potable et améliorer notre santé. Moins de biens, plus de liens !

Construire une société résiliente ne se fera pas sans tourner le dos à la consommation effrénée qui est à la base du système capitaliste. [+]

Le mouvement de la simplicité volontaire, initié par Serge Mongeau, est un autre exemple des actions que nous pouvons entreprendre, tous les jours, pour nous émanciper du modèle actuel et nous impliquer dans notre communauté.

Titres associés