Partager
Retour
L'énergie des esclaves

Acheter en ligne

  • Rue des Libraires
  • Place des librairies
  • Gallimard de Montréal
Acheter en version numérique (EPUB)
Acheter en version numérique (PDF)
Feuilleter en ligne

Parution

Canada

avril 2015

Europe

septembre 2015

Papier

Prix

27$ / 20€

Nombre de pages

280

ISBN

9782897191788

Numérique

Prix

19.99$ / 14.99€

ISBN ePub

9782897191801

ISBN PDF

9782897191795

Table des matières

L'énergie des esclaves

Le pétrole et la nouvelle servitude

Andrew Nikiforuk | Régulière | 280 pages

Préface de Dominic Champagne | Traduit de l'anglais par Hugo Hardy

S’ il a jadis fallu l’énergie des esclaves pour labourer la terre, vêtir les empereurs et construire les villes, celle-ci a été remplacée par les énergies fossiles et le moteur à combustion. Les succès du mouvement abolitionniste au XIXe siècle sont d’ailleurs en partie attribuables à deux formidables alliés invisibles : ces « esclaves inanimés » que sont le charbon et le pétrole.

Mais si naguère il n’y avait que les maîtres qui dépendaient de leurs esclaves, nos sociétés dépendent aujourd’hui plus que jamais de l’or noir. Pour Andrew Nikiforuk, nous sommes en ce sens entrés dans une nouvelle ère de servitude dont il est urgent de se libérer. Nos modes de vie extravagants reposent sur l’accès à une énergie abordable, alors que nos « carburants esclaves » se raréfient et deviennent ainsi de plus en plus dispendieux, sans parler de l’impact écologique qui résulte de leur exploitation intensive. D’une certaine manière, nous agissons comme les propriétaires d’esclaves d’autrefois dans notre manière d’utiliser l’énergie, les ressources. Qu’adviendra-t-il lorsque celles-ci s’épuiseront ? Selon l’auteur, nous avons besoin d’un mouvement radical d’émancipation qui sache relever notre défi commun le plus pressant : apprendre à utiliser l’énergie et les ressources dans les limites de la planète et à une échelle véritablement humaine.

Dressant des parallèles avec certaines civilisations qui ont bâti leur puissance sur l’esclavage à travers l’histoire, Nikiforuk appelle à revoir notre rapport à l’énergie. Montrant que nous n’avons toujours pas appris à utiliser intelligemment celle que nous générons – que ce soit par des muscles humains, des turbines actionnées à la vapeur ou des particules d’atomes –, Nikiforuk nous invite à opérer une véritable révolution conceptuelle.

Sur le même thème
Creuser jusqu'où?

Creuser jusqu'où?

Extractivisme et limites à la croissance

Yves-Marie Abraham, David Murray

L'énergie des esclaves

Le pétrole et la nouvelle servitude

Table des matières

Préface
Le pétrole est un mensonge, par Dominic Champagne
Prologue

Chapitre premier
L’énergie des esclaves
Chapitre 2
Esclaves de l’énergie
Chapitre 3
Les pionniers du pétrole
Chapitre 4
La nouvelle servitude
Chapitre 5
Une agriculture déréglée
Chapitre 6
Le Viagra de l’espèce
Chapitre 7
La fournaise urbaine
Chapitre 8
La déréalisation des économistes
Chapitre 9
Le pic scientifique
Chapitre 10
Un État pétrolifié
Chapitre 11
La décroissance des surplus
Chapitre 12
Pétrole et bonheur
Chapitre 13
Le cas du Japon et la précarité de l’ère du pétrole

Épilogue
Remerciements
Sources