Partager
Retour
L'imposture néolibérale

Acheter en ligne

  • Rue des Libraires
  • Archambault
  • Renaud Bray
  • Place des librairies
  • Gallimard de Montréal
Acheter en version numérique (EPUB)
Acheter en version numérique (PDF)
Feuilleter en ligne

Parution

Canada

novembre 2017

Europe

mars 2018

Papier

Prix

25$ / 18€

Nombre de pages

256

ISBN

978-2-89719-333-1

Numérique

Prix

18.99$ / 12.99€

ISBN ePub

978-2-89719-335-5

ISBN PDF

978-2-89719-334-8

Table des matières
À paraître

L'imposture néolibérale

Marché, liberté et justice sociale

J.-Claude St-Onge | Régulière | 256 pages

La crise sociale provoquée par 40 ans de néolibéralisme s'est traduite par une fragmentation du monde, un repli national, la montée des droites et la révolte contre les élites. Les Trump et Le Pen de ce monde ne sont pas tombés du ciel! J.-Claude St-Onge livre ici un portrait détaillé des bouleversements politiques et des fondements philosophiques propagés par l’idéologie néolibérale, de Thatcher à Trump. Ce dernier, loin de représenter la fin du néolibéralisme, en constitue plutôt une nouvelle manifestation.

Le néolibéralisme tente de se faire passer pour ce qu’il n’est pas, à savoir le champion des libertés, de la prospérité et du mieux-être, alors que la vision du monde qu’il propose est la subordination de la réalité aux forces du marché et à la loi du plus fort. L’imposture néolibérale démonte un à un les dogmes de cette doctrine. Liberté? Imposture! À moins qu’on ne la résume à la propriété et à l’accumulation des richesses, apanage d’une minorité toujours plus puissante. Nouveauté ? Imposture ! Loin d’être révolutionnaire, le néolibéralisme représente plutôt une nouvelle synthèse des vieilles conceptions du libéralisme.

Sous prétexte que la société serait gouvernée par des lois naturelles, il faudrait s’incliner devant la divinité du marché. À cet éloge de l’impuissance et de la résignation, l’auteur oppose l’idée d’une société fondée sur l’entraide, la participation, la répartition équitable des richesses, le droit à la vie et à la liberté, celle-ci étant conçue comme la possibilité d’autodétermination et de réalisation de soi. Cet ouvrage, qui met en lumière la fragilité de l’édifice néolibéral, est un antidote pour rompre avec le fatalisme ambiant.

Sur le même thème
Offshore

Offshore

Paradis fiscaux et souveraineté criminelle

Alain Deneault

L'imposture néolibérale

Marché, liberté et justice sociale

Table des matières

À venir