Partager
Retour
Revue de presse

La préhistoire de Québec solidaire

Claude Dallaire | Blogue En toutes lettres

 

« À tort ou à raison, pour le meilleur ou pour le pire, pour parler vrai ou parler gros, la grande division idéologique gauche-droite reste au centre des débats portant sur les idéaux entourant l’évolution de notre société et de nos politiques. Dans Brève histoire de la gauche politique au Québec, François Saillant aborde la petite histoire de l’une de ces deux branches idéologiques, celle de la gauche politique québécoise de 1880 jusqu’à la percée électorale de Québec Solidaire en 2018.

Malgré une désuétude annoncée à quelques reprises, malgré l’ajout de quelques épithètes épisodiques – allo les progressistes! les radicaux! les lucides! -, la dichotomie simplificatrice gauche-droite a traversé le temps. Brève histoire de la gauche politique au Québec de François Saillant nous présente plus de 140 ans d’histoire d’une famille politique en mal d’unité.

L’auteur est coordonnateur du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) depuis 1979 et militant très actif dans différents mouvements qui ont marqué l’histoire récente de la gauche au Québec. Premier co-porte-parole avec Françoise David d’Option citoyenne au début des années 2000, il est l’un des principaux acteurs des tractations ayant mené à la naissance de Québec Solidaire, parti symbolisant la première véritable percée électorale de la gauche chez nous.

Au départ, le projet de Saillant visait à rendre compte des origines historiques récentes de QS, dont il a été un promoteur de premier plan. "Au fil du temps, des recherches et des discussions, je me suis toutefois pris au jeu..", dit l’auteur dans son avant-propos. Ne s’embarrassant pas d’interminables questions de définition, il fait son nid en se penchant sur les partis et les organisations politiques qui ont fait le choix de se tenir sur la gauche de l’échiquier politique "tout au long de leur existence".

Il se met donc dans la peau d’un historien engagé pour relater la chronique des événements marquants d’une gauche qui investit les champs politique et parlementaire. L’auteur remonte jusqu’à l’année 1880 et couvre les principales tentatives électorales à travers de grandes périodes de changements socioéconomiques qui ont marqué l’évolution du Québec, du Canada et du reste du monde.

François Saillant divise ces périodes de l’histoire ainsi : 1. L’action politique ouvrière (1880-1920) ; À contre-courant (1921-1959); La question nationale s’invite à gauche (1960-1969); Quelle place pour la gauche indépendantiste ? (1970-1979) ; Les années difficiles (1980-1989) ; Repartir de zéro, ou presque (1990-2000) ; Une grande soif d’unité (2001-2005) ; Québec solidaire à l’épreuve du temps (2006-2020).

La ligne de temps retenue par Saillant se réduit au fil du récit. Les 80 premières années sont couvertes par moins de 40 pages. Conjonctures de l’époque, recensement des partis et des résultats, bilan de la période,… l’auteur emprunte une structure descriptive simple qui rejoint la prétention du titre de l’ouvrage.

Pour les années 60, on sent un souffle différent dans le récit, empruntant une "lecture de gauche" qui nous fait revisiter les mouvances et les acteurs qui ont façonné le Québec moderne durant ces 10 années "révolutionnaires". Pour les années de 70 à 90, on constate l’existence d’une gauche politique orpheline : des mouvements desservis par leurs divisions, coincés entre une question nationale et une formation politique (Parti Québécois) qui chantent et déchantent. Le tout se conclut à la fin du millénaire sous l’aura d’un projet de société de nature à déprimer les plus optimistes : déficit zéro…

Bilan des 120 ans : aucune percée significative par un véritable parti politique de gauche. Bilan de cette première partie de l’ouvrage de Saillant : un bel exercice de documentation et de synthèse qui n’est pas dénudé d’intérêt, mais qui semble avant tout une longue introduction au corps du récit qui suivra sur les tractations ayant mené à une coalition de gauche politique au tournant des années 2000.

 

Les 20 dernières années

Pour la suite, nous retrouvons un auteur plus investi. On le comprendra aisément car, pour plusieurs des éléments du récit, Saillant n’est pas observateur, mais bien un acteur clé. C’est assurément le signe d’une richesse de connaissances qui aident à rendre compte des événements marquants, mais qui contiennent plein de risques, aussi, dans un ouvrage écrit à la "neutre" troisième personne.

Mais ne boudons pas notre plaisir car ce que Saillant nous raconte reste captivant. On comprend mieux la nature différente des nouvelles formations (ou mouvements) de gauche qui émergent sur l’échiquier politique québécois avec les années 2000. Une gauche politique qui se dit moins "d’avant-garde", mais davantage ancrée dans un "processus", pour reprendre les termes de l’un des protagonistes de l’Union des forces progressistes et ancêtre de Québec Solidaire avant sa fusion avec Option Citoyenne.

La percée de Québec Solidaire et sa progression dans l’électorat québécois est assurément l’un des changements politiques les plus marquants des 20 dernières années. La place que ce nouveau parti de gauche prend sur l’échiquier politique est en rupture avec l’ordre établi de nos partis traditionnels au Québec, mais encore plus en décalage avec ce qu’a pu connaître la gauche dans le passé. La nouvelle coalition réussit à éviter ainsi bien des pièges discordants, vécus par les formations politiques de gauche dans la petite histoire racontée par l’auteur.

Éphémère cette percée de la gauche politique?  À défaut de prédire l’avenir pour les prochains rendez-vous électoraux, l’essai de François Saillant nous apporte un éclairage des plus intéressants pour mieux comprendre l’évolution (à défaut d’une révolution) de QS. »

Pour lire l'article original, cliquez ici


Brève histoire de la gauche politique au Québec

François Saillant

Brève histoire de la gauche politique au Québec

De l'action politique ouvrière à Québec solidaire

Collection Régulière

Fiche du livre

Sur le même thème